Récession touche les consultants en informatique

Un petit conseil, si vous êtes à réfléchir si vous allez oui ou non renouveller votre contrat chez votre client, pensez-y bien avant de dire non. Si vous êtes comme moi, vous avez remarquer que les offres de contrat ne pleuvent pas présentement sur l’AQIII ou autres sites du genre. La raison selon quelques firmes de placement: la quantité importante de ressources informatiques sur le marché. Est-ce vrai? Et bien moi je commence à croire que c’est vrai. Voici des exemples de compagnies qui auraient fait de grosse mise à pied:

CGI: Je ne sais pas le nombre mais il semblerait que la compagnie CGI a réduit énormément sont nombre de consultants. Cette coupure ne touche pas nécessairement que les consultants à leur compte (ils en ont peu semblerait) mais également les permanents.

Ville de Montréal: La ville de Montréal prise avec des suspection de fraude, a mis fin au contrat de tous ses consultants informatiques. Il semblerait que les consultants ont même dû attendre pour recevoir l’argent qui leur était dû. À ma connaissance, aucun consultant n’a été encore réengagé.

Fédération des Caisses Populaires Desjardins: Récession et restructuration oblige, la Fédération des Caisses populaires Desjardins auraient mis fin au contrat de tous ses consultants. Approximativement 250 consultants informatiques auraient été remis sur le marché. La compagnie étant fidèle à ses employés permanents a préférée conserver ses employés permanents et ce, même si ses coupures étaient pour engendrer des problèmes d’efficacité.


Et là je ne parle même pas des Bell, Air Canada, etc de ce monde qui sont en mode survie. Bon c’est certains que j’en oublie … Comme moi vous devez connaître des compagnies qui ont réduit leur département informatique, des compagnies qui ont mis sur la glace des projets informatiques afin de se concentrer que sur les projets les plus susceptibles d’améliorer le ‘bottom line’.


À moins que vous puissiez vous le permettre, ce n’est pas le moment d’être sans mandat. Donc, il vaut peut-être mieux accepter un contrat pour un mandat un peu moins intéressant à vos yeux et ce, au moins jusqu’à ce que de gros chantiers repartent. Vous verrez en passant, les clients le savent et ils jouent sur le taux. Ils vous diront qu’à cause de la situation économique qu’il leur fait mal, ils ne peuvent vous payer votre taux habituel.. bla bla bla … je suis loin d’être certaine que c’est toujours vrai mais bon. “Un tient vaut mieux que deux tu l’auras” parfois !!

Laissez un commentaire !!