Qualités pour se lancer en affaire

Vous pensez devevenir travailleur autonome (freelance)? Vous pensez partir votre entreprise? Voici quelques éléments de réflexion car il serait de se mentir que de croire que de partir à son compte est fait pour tout le monde.

Qualités pour devenir travailleur autonome

* Savoir gérer l’insécurité et l’inconnue La vie d’un travailleur autonome implique de ne jamais savoir quand sera notre prochain contrat. Ça implique de ne jamais savoir à quel endroit et dans quel environnement nous travaillerons. Le côté positif à tout cela c’est la liberté que d’être à notre compte nous apporte. Par contre, si vous pensez qu’à chaque fois que la fin de votre mandat va arriver, que vous serez malade d’inquiétude à l’idée de ne pas trouver un mandat immédiatement et bien peut-être il faudrait reconsidérer l’idée de devenir travailleur autonome.

* Ëtre compétent ! Bon ça semble un peu ridicule comme premier critère mais si vous n’êtes pas compétent dans ce que vous voulez offrir comme service, vous risquez de ne pas rester en affaire très longtemps (vous serez très surpris de voir à quel point le monde de l’informatique est très petit !!). N’oubliez pas que VOUS êtes l’image de la compagnie.

Il ne faut pas oublier également qu’être compétent implique d’être capable de bien choisir ses mandats, de connaître ses limites. Réussir à se faufiler dans un mandat pour lesquels vous n’avez pas du tous les compétences ne rendra pas service à votre client mais encore moins à vous.


* Être discipliné En tant que travailleur autonome, vous aurez différente obligations. Non seulement face aux gouvernements, face à vos clients mais également face à vous. Vous devrez avoir assez de disciple pour ne pas les prendre à la légère. Par contre, sachez que, moyennant certains frais, vous aurez tout de même la possibilité de déléguer une partie de ces tâches (ex: à votre comptable).

* Avoir une relation saine avec l’argent Ah l’argent … Vous aurez l’impression d’en avoir pleins tout à coup. Mais serez-vous capable de la gérer correctement? On peut penser au fait de recueillir de l’argent pour le gouvernement (TPS/TVQ). Serez-vous capable de ne pas la dépenser? On peut penser à la planification du paiement de vos impôts. Serez-vous capable de garder un montant à chaque facturation en vu de payer vos impôts? Serez-vous capable d’économiser de l’argent dans le but de gérer vos inter-mandats et …. vos VACANCES ! Rappelez-vous, en tant que travailleur autonome, votre client ne vous paiera pas pendant vos jours fériés ou vos journées de vacance. Tout ceci semble simple pour plusieurs mais j’oserai dire que c’est un point important sur lequel vous ne devez pas vous mentir car vous pourriez vous retrouver avec des problèmes.

* Ëtre autonome Un client qui engage un travailleur autonome (freelance) s’attend à ce qu’il soit autonome. Vous devrez être capable de vous débrouiller dans toutes sortes de situations. Ça ne veut pas dire tout savoir par contre. Ça veut plutôt dire qu’il vous manquera certainement de l’information et que vous devrez être capable d’aller la chercher. Ça veut dire que parfois les solutions semblereront difficiles, vous devrez trouver un moyen de trouver une solution à votre problème (ex: via des recherches sur Internet, via vos contacts).

* Savoir se vendre Si à chaque fois que vous passez une entrevue, vous voulez être malade, vous risquez de trouver le fait d’être travailleur autonome très difficile. À votre compte, vous aurez régulièrement l’occasion de vous présenter devant des clients et vous devrez à ce moment là être capable de vous vendre.

* Aimer continuer à se former Lorsque vous étiez employé, combien de fois avez-vous été frustré de ne pas avoir droit à de la formation? Et bien, vous êtes maintenant le patron !! La formation continue est encore plus importante dans le cas du travailleur autonome car il est souvent vu comme un expert. Vous devez vous tenir au courant des dernières évolutions technologiques ou autres évolutions touchant votre sphére d’activité.

* Ëtre proactif Pour avoir du succès à votre compte, il faut être proactif. Non seulement il faut être proactif dans vos services à vos clients (ex: faire part à votre client d’observations ou de suggestions et ce, même si ce n’est pas en lien direct avec votre mandat) mais vous devez l’être également avec votre entreprise (ex: informer à l’avance votre réseau de la date de votre fin de mandat par exemple).

Ëtre proactif c’est aussi de savoir clarifier des choses ou résoudre des situations avant qu’il ne soit trop tard. On a qu’à penser à un mandat qui ne serait pas très clair. Il est important d’aller au devant du client et de l’aider à clarifier le mandat.

Conclusion

L’idée ici n’est pas de vous décourager. C’est plutôt de vous faire voir les différentes facettes du travailleur autonome. Pour plusieurs, ce qu’ils savent d’avoir sa propre entreprise c’est que c’est supposément payant et que le travailleur autonome est libre de choisir ses contrats. Et bien comme vous avez pu le voir, il y a d’autres facette à cette forme de travail et il serait imprudent de ne pas les considérer.

Si vous avez des doutes, pourquoi ne pas en discuter avec des gens qui sont déjà travailleur autonome?

Bonne réflexion !!