Savoir dire non …

Dans toute chose s’est l’équilibre qui compte. Je voudrais vous mettre en garde contre un phénomène qui vous guette: l’incapacité à dire non.

Pour plusieurs, lorsque l’on devient travailleur autonome, on se met à souffrir d’insécurité. Lorsque que l’on entend parler d’opportunité, on a tendance à vouloir sauter dessus. Voici le genre de réflexion qu’on se passe (vous allez possiblement vous reconnaïtre):

– “je dois sauter dessus quand sa passe, on ne sait jamais si mon mandat courant sera coupé”
– “je dois sauter dessus car ça va m’ouvrir une porte chez un autre client”
– “je dois dire oui car sinon le client ne m’appelera plus”
– “je vais l’accepter ça va me faire de l’argent de plus”

– etc


Il y a beaucoup de “je dois …” dans tout cela. En fait, selon moi, ce que vous devez réellement c’est de:

Rendre un service de très bonne qualité à vos clients actuels. Avant de prendre un autre contrat, assurez-vous que ça n’affectera pas le service que vous vous êtes déjà engagé à donner

Garder un équilibre. Vous connaissez le vieille adage qui dit de ne pas tout mettre ses oeufs dans le même panier? Et bien c’est un peu mon message. N’oubliez pas de garder un équilibre dans votre vie. Il n’y a pas que le travail dans la vie. Si un jour vous rencontrez des problèmes dans votre travail, ce sera votre famille, vos amis, votre conjoint/conjointe, vos enfants, vos loisirs, … qui vous empêchront de tomber.

Conclusion

Un autre consultant m’a dit une chose un jour que je n’ai jamais oubliée. Il m’a dit:”Tu sais, bien souvent les petits clients, les petits contrats, viendront te prendre autant de ton énergie et de ton temps que les gros clients et les gros contrats. La seule différence est souvent l’argent.”

Loin de moi l’idée de dire, ne faite pas affaire avec les petits clients, au contraire. Mon point est plus de vous dire de ne pas sous-estimer le travail et l’énergie que ce petit contrat que vous voulez faire par les soirs et par les fins de semaine vous demandera.