Comment négocier son taux pour un mandat

Parler d’argent n’est pas facile pour tout le monde. En fait nous avons souvent été élevé avec des valeurs familiales qui disaient que de parler d’argent n’était pas bien. Et bien je vais tenter de vous donner quelques conseils sur Comment négocier son taux pour un mandat.

Negociation tarif

Il faut se déprogrammer !!

– Le premier conseil est certainement de cesser de voir votre client comme un patron. Il ne l’est pas. Il est votre CLIENT. Donc vous êtes son égal et si vous êtes en face de lui c’est qu’il a besoin de vous.

La négociation, c’est normal ! Dans la majorité des cas, le client voudra négocier. C’est certain car il veut payer le moins cher possible.

L’instinct c’est payant: combien de fois on vous a dit d’être rationnel dans la vie. Je vous dirais par contre qu’en négociation suivez votre instinct !! Si le client ne vous semble pas honnête, ne semble pas vous respecter ou tout autre élément qui vous chicotte, suivez votre instinct. Vaut mieux avoir aucun client qu’un mauvais client qui ne nous paie pas et qui nous empêche par le fait même d’obtenir un autre mandat chez un client qui LUI nous paierait.


Conseils lors de la négociation

Confirmer votre compréhension du mandat Assurez-vous d’avoir une bonne compréhension du mandat. Assurez-vous que la description du mandat est par écrit et validez votre compréhension. Vous devez valider les attentes du client car peu importe comment se termine la négociation, si vous obtenez le mandat, vous ne voudriez pas que le client soit déçu par votre prestation de service et vous fasses de la mauvaise publicité. En validant votre compréhension vous aurez même pouvoir d’en profiter pour réaligner les attentes du client. N’oubliez jamais que les clients ne sont pas toujours des experts en informatique. Ils auront parfois des attentes complètement irréalistes.

Mettez-vous à la place du client. Avant la négociation du tarif et des conditions, mettez-vous à la place de votre client potentiel. Qu’est-ce qu’il cherche? Oui bien sûr à payer le plus bas tarif 🙂 Mais quoi d’autre? Qu’est-ce qui semble crucial pour lui? Durant la négociation vous aurez besoin de le convaincre que vous êtes le (la) meilleur(e) pour remplir le poste et à votre tarif. Alors préparez votre argumentation en fonction de ce que LUI a besoin. Sa ressource parfaite, c’est vous et ça se paie ! 😉


Tout est négociable. Souvent lorsque l’on pense à la négociation, on pense au tarif. Mais rappelez-vous que tout est négociable. Vous voudriez faire du télétravail, vous voudriez négocier un 4 semaines d’absence durant votre mandat, … demandez le !! Laissez le client prendre la décision. Vous pourriez être surpris par la réponse du client. Ne soyez pas gêné. Encore une fois, n’oubliez pas: ce n’est pas votre patron. Personnellement je trouve toujours plus facile de négocier avant la signature du contrat qu’une fois le contrat signé. Par exemple mes absences pour vacances. Je les négocie toujours à la signature du contrat. J’indique au client à quel moment je serai absente.

Vous n’êtes pas obligé de dire oui à tout prix !! Rappelez-vous que rien ne vous empêche de terminer la négociation en disant ‘Non’ ! Si vous et le client n’arrivez pas à vous entendre sur le tarif et les conditions, n’hésitez pas à lui dire que dans ces conditions ça ne vous intéresse pas. Bien entendu vous devrez utiliser une formule un peu plus diplomate que ça :-).

Rappelez-vous, vous devez vous respecter dans tout cela. Vous avez un produit à vendre (vous) mais vous savez ce qu’il vaut. Si votre grille tarifaire est juste, le tarif que vous demandez n’est pas exagéré. Il n’y a donc pas de raison pour que vous acceptiez n’importe quoi. Si vous le désirez, vous pouvez donner vos raisons de refuser aux clients. Qui sait, il acceptera peut-être alors vos conditions !!